Projets spéciaux

Projets spéciaux

Corps migrants et enracinements

Le projet corps migrants et enracinements est co-développé avec la chorégraphe Florence Figols depuis le printemps 2019. Florence offre un volet 1 (création) pour les personnes immigrantes (récemment) arrivées à Montréal/Québec. Geneviève offre un volet 2 pour le développement professionnel des employé.e.s des centres d’accueil de migrant.e.s, ainsi qu’un volet 3 pour les personnes ayant vécu des migrations – volontaires ou contraintes – et désirant intégrer avec plus de cohérence les influences de ces changements de lieux de vie dans leur parcours actuels.

Volet 2/ Corps migrants et enracinements – Histoires et trajectoires en mouvement (Ateliers de développement professionnel)

Abordant les thèmes de la migration et de l’enracinement, ces ateliers d’exploration, de réflexion et de création en groupe professionnel s’adressent aux personnes travaillant pour des organismes d’accueil et d’intégration des personnes migrantes. À partir de leurs propres histoires, les individus sont invités à revisiter leurs repères, dans une dynamique de résilience et d’adaptation, en résonance avec leurs trajectoires et leurs milieux de travail et de vie.La participation aux ateliers permet de rafraîchir le regard porté sur la migration, de renforcer son sentiment d’appartenance, de prendre du recul sur les situations professionnelles vécues pour mieux accompagner les autres, tout en renouvelant la cohésion de l’équipe de travail.

Volet 3/ Nomades contemporains et enracinements – Corps, trajectoires et histoires en mouvement (offert en présence et en ligne) (Ateliers d’accompagnement professionnel et personnel)

Abordant les thèmes des déplacements, de la migration et de l’enracinement, ces ateliers d’exploration, de réflexion et de création individuelle et collective s’adressent aux personnes désireuses de mieux comprendre leur trajectoire migratoire pour en enrichir leurs activités et leur vie. À partir de leurs propres histoires, elles sont invitées à revisiter leurs repères et leurs références, dans une dynamique de résilience et d’adaptation, en résonance avec leurs trajectoires et leurs milieux de travail et de vie. La participation aux ateliers permet de rafraîchir le regard porté sur la migration, de renforcer son sentiment d’appartenance, ainsi que de prendre du recul sur les situations vécues au quotidien pour agir avec davantage de cohérence dans sa vie.

Document envoyé sur demande (en anglais et en français)

Un groupe du volet 3 en présence débutera en janvier 2021 (les pilotes ont été conduits en 2020).

Voir calendrier MUZA pour les dates des rencontres et nous écrire pour vous inscrire